Le top des shoot them up

Une petite sélection des 3 meilleurs shoot them up (shmup), tous supports confondus : R-Type, Starfox et Twinkle Star Sprites.


R-Type (Arcade)

R-Type

R-Type

Arcade

Irem

1987

Note: 9/10


Sorti en 1987, R-Type a été l’un des shoot-them-up les plusmarquants de sa génération. Non seulement, les graphismes étaient impressionnants,mais en plus le jeu proposait un grand nombre d’innovations. La plupart d’entreselles étant devenues des incontournables du shoot-them-up.

L’histoire

C’est assez rare pour un jeu d’arcade mais l’histoire de R-Typeest assez fouillée et ne manque pas d’intérêt ! La voici traduite approximativementen français (en exclusivité sur Emu Nova ^^) :

Les Bydo furent créés au 26ième siècle par l’humanité pourêtre utilisés comme des armes de destruction biologique contre nos ennemisà l’intérieur de la galaxie. A la différence des armes conventionnelles dedéfense, les Bydo furent conçus comme des armes à portée limitée avec pourseul but de détruire toute forme biologique sur leur chemin. Les Bydo furentplacés dans des containers aussi grands que la Lune où ils continuèrent àévoluer. Une combinaison de physique, d’ingénierie génétique et de magie noiredonna pour résultat ces créatures du mal conçues par l’homme.L’humanité tenta d’envoyer les Bydo à travers un troude vers au système solaire ennemi pour annihiler leur planète. Tout semblaitaller comme prévu. Cependant, il y eut une anomalie et les Bydo s’activèrentà l’intérieur de notre propre système solaire. En l’espace de 150 heures,ils firent des ravages jusqu’à ce qu’ils soient transportés dans une autredimension. L’humanité du 26ième siècle semblait sauvée.Cependant les Bydo étaient toujours vivants et continuaientà évoluer dans une autre dimension. Après avoir erré pendant ce qui sembleêtre une éternité, ils réapparurent au 22ième siècle pour démontrer leur pouvoircontre la Terre. A l’intérieur de l’Empire Bydo, une plante de clonage futdécouverte. Elle se trouvait dans une place abritée à l’intérieur d’un ordinateurgigantesque qui contrôle la planète elle-même. Ainsi, non seulement les Bydosont capables de se reproduire en tant que forme de vie, mais ils parviennentaussi à produire massivement des systèmes armés mobiles.La seule défense de la Terre a jusqu’à présent été lesR-9, des chasseurs trans-dimensionnels, qui ont été envoyés à travers l’espacepour combattre l’Empire Bydo. Aucun n’est jamais revenu. La dernière chancede l’humanité est d’envoyer le dernier R-9 restant équipé d’un nouvel ensembled’armes qui pourraient avoir une chance de détruire les Bydo une fois pourtoutes.

R-Type

Les graphismes

Les graphismes étaient en avance par rapport à ce qui se faisaità l’époque, et même aujourd’hui ils restent tout à fait corrects. Comparés à desjeux plus récents, ils sont assez « austères », mais ceci a aussi des avantages.Entre autre, comme l’écran n’est pas submergé de détails, on voit mieux lesmissiles ennemis et on peut donc les éviter plus efficacement. Ça n’a l’airde rien, mais au final ça rend le jeu beaucoup moins aléatoire et donc beaucoupmoins basé sur la chance que certains shoot-them-up récents (tel que BlazingStar).

R-Type

Le gameplay

Le vaisseau dispose des classiques tirs simples + tir concentré(lorsqu’on laisse appuyé quelques secondes sur le bouton). De nombreux bonussont en outre disponibles pour booster le vaisseau : certains lui ajoutent desmissiles à tête chercheuse, d’autres augmentent sa vitesse, d’autres encorelui ajoutent de petits boucliers flottants.

Mais la principale innovation de R-Type est une sorte de modulevolant, le « Force Device », qui sert à la fois d’arme et de bouclier et qui boostela puissance de tir du vaisseau. Le module peut être attaché à l’avant ou àl’arrière du vaisseau - il sert alors de bouclier contre les petits missiles.Il ajoute aussi de nouveaux tirs à votre vaisseau : entre autres, des lasersqui rebondissent contre les murs, des rayons croisés qui balayent l’écran, etc.Chaque bonus augmente à la fois la puissance du tir mais aussi la taille du« Force Device » (fournissant ainsi un meilleur bouclier). Le module peut aussiendommager les ennemis lorsqu’il est en contact avec eux (c’est d’ailleurs cequi fait le plus de dégâts dans le jeu). En plus de cela, il est possible dele détacher du vaisseau. Il flotte alors à distance et tire des missiles simplesdans plusieurs directions. Cette habilité peut par exemple servir à détruiredes endroits difficilement accessibles ou à rester à distance des endroits dangereux.Bref, vous l’aurez compris, ce module volant rend le jeu très technique pourun shoot-them-up. Ici on ne peut pas se contenter de bouriner sans même regarderl’écran : il faudra maîtriser à la perfection toutes les possibilités du « ForceDevice » pour pouvoir terminer le jeu !R-Type

Plus c’est dur, plus c’est dur

L’un des reproches qu’on peut faire à R-Type c’est sa trèsgrande difficulté. Il faut beaucoup de patience et de persévérance pour réussirà avancer au delà du niveau 4 (il y a 8 niveaux en tout). En plus de devoirêtre habile, il faut pour ainsi dire connaître par cœur chaque niveau pour espérerpouvoir les terminer, sans quoi il y a toujours un ennemi ou un missile quidétruira votre vaisseau au moment où vous vous y attendrez le moins. Idem pourles boss, il faut mourir de nombreuses fois avant de bien les connaître et depouvoir les tuer !

difficulté baisse légèrement (me semble-t-il). Dans R-Type c’est tout le contraire
« T’as joué tranquille jusqu’à ce niveau, t’as ramassé plein d’armes ? Tu viensde mourir ?! Eh bien MAINTENANT tu vas galérer !! (et pas qu’un peu !!) »
difficulté baisse légèrement (me semble-t-il). Dans R-Type c’est tout le contraire
« T’as joué tranquille jusqu’à ce niveau, t’as ramassé plein d’armes ? Tu viensde mourir ?! Eh bien MAINTENANT tu vas galérer !! (et pas qu’un peu !!) »
difficulté baisse légèrement (me semble-t-il). Dans R-Type c’est tout le contraire
« T’as joué tranquille jusqu’à ce niveau, t’as ramassé plein d’armes ? Tu viensde mourir ?! Eh bien MAINTENANT tu vas galérer !! (et pas qu’un peu !!) »
difficulté baisse légèrement (me semble-t-il). Dans R-Type c’est tout le contraire
« T’as joué tranquille jusqu’à ce niveau, t’as ramassé plein d’armes ? Tu viensde mourir ?! Eh bien MAINTENANT tu vas galérer !! (et pas qu’un peu !!) »
rement (me semble-t-il). Dans R-Type c’est tout le contraire
« T’as joué tranquille jusqu’à ce niveau, t’as ramassé plein d’armes ? Tu viensde mourir ?! Eh bien MAINTENANT tu vas galérer !! (et pas qu’un peu !!) »

En conclusion, R-Type reste tout de même le challenge idéalpour les joueurs patients ou pour ceux qui aiment les jeux difficiles. Seulsles plus acharnés réussiront à terminer le jeu (pas comme moi ^^), mais alors,quelle satisfaction pour ceux qui y parviennent ! Pour ceux qui aiment justefaire un petit jeu d’arcade tranquille de temps en temps, je leur conseilleplutôt de se tourner vers des shoot-them-up plus récents (voir la liste à lafin du dossier).R-TypeGraphisme**8/10 - **Bien réalisé et suffisament clair pour ne pas embrouiller le joueur.Musique**6/10 - **A vrai dire, ce n’est pas ce qu’on remarque le plus en jouant à R-Type ! Elles ne sont ni bonnes ni mauvaises en fait.Difficulté**9/10 - **Trop dur à mon goût, mais le jeu plaira à ceux qui aiment les challenges de haut niveau !Gameplay**9/10 - **Beaucoup d’innovations, le jeu a été le point de départ d’une nouvelle génération de shoot-them-up. Le contrôle du « Force Device » notamment rend le jeu très technique.