Fini le scénario hyper alambiqué, les monstres grotesques (enfin, pas tout à fait) et les personnages au look d’étudiant en arts plastiques des années 2020. Pour ce neuvième opus, Square donne plutôt dans le classicisme. Certains joueurs (comme moi) apprécient ce retour à des valeurs sûres. D’autres, parfois ceux qui ont apprécié FFVIII, regrettent le manque de prise de risques.

Nous avons là un jeu solide dans son gameplay. Il n’y a rien de nouveau, mais le système ATB fonctionne bien. Le système de combat/magie, certes plus classique que dans FFVIII, a le gros avantage d’être bien plus rythmé que dans ce dernier. Fini les combats qui durent des heures, et c’est tant mieux. Les graphismes sont, comme dans tous les épisodes, somptueux. La bande-son bénéficie du même soin. Le scénario est moins obscur que dans l’épisode précédent et les personnages sont attachants.

FFIX est un très bon jeu, mais il lui manque quelque chose pour obtenir un point supplémentaire sur la note finale. Peut-être lui manque-t-il un plus grand dynamisme ? Un effet de surprise (c’est tout de même le 3e épisode sur PS1) ? Ou alors un système de combat vraiment différent ?