Ce jeu aurait pu être très bon si la maniabilité du fameux diable de Tasmanie n’était pas aussi capricieuse…

Je n’ai pas eu le courage de le terminer (il me semble que j’en étais au rondins de bois).

On aime ou on déteste…et moi je n’adhère pas vraiment.