Le Mario de la MegaDrive, la mascotte de SEGA a fait des débuts tonitruants sur 16 bits.Je me rappelle la claque graphique à l’époque, ces couleurs chatoyantes et la vitesse d’enfer du petit hérisson.Un Must du jeu de plateforme, dommage que par la suite SEGA ait plus exploité le filon, et terni son image.