Je ne sais pas si c’est parce que je suis un inconditionnel fan de Conker, ou bien parce que j’aime les écureuils comme animaux de compagnie, mais j’ai tout de même pris du plaisir à jouer à ce petit jeu. Sans doute ai-je été touché par la naïveté du titre, son ambiance bon-enfant, ses couleurs, son côté gentil, bref toutes ces choses qui, des fois, ne font pas de mal qu’on s’attarde dessus. Néanmoins, on est loin de la bombe N64, plus proche du pétard mouillé en fait, oui…