c’est avec ce chef d’oeuvre que j’en vient à regretter cette tres grande console qu’était la dreamcast. Shenmue, que de souvenir, un monde ouvert gigantesque pour l’epoque, une embiance zen et avec une pointe de romantisme. Et surtout des combats epiques à la virtua fighter (quand c’est pas du QTE)! Et même le fait que se soit en anglais ne change rien à ma note (d’autant plus que l’anglais utiliser n’as absolument rien d’insurmontable!). Et pour couronner le tout, les graphismes foutais une claque à toute les production d’alors. C’est bien simple, la dreamcast crachait tout ce qu’elle avait pour nous pondre ces graphismes de toute beauté. Culte, indétronable. (pour ma part.)